La priorité donnée à la sécurité

Publié le1 décembre 2016 » 2239 Views»
ébastien Lecornu, président du Département, aux côtés des agents municipaux, lors d'une visite au CSU (Centre de surveillance urbain). Cet outil de dissuasion aide aussi régulièrement à résoudre des enquêtes.

Sébastien Lecornu, président du Département, aux côtés des agents municipaux, lors d’une visite au CSU (Centre de surveillance urbain). Cet outil de dissuasion aide aussi régulièrement à résoudre des enquêtes.

Sécurité : la vigilance porte ses fruits

L’équipe municipale accorde une grande importance à la sécurité : vidéoprotection dans les rues, renforcement des effectifs de police. Cette mobilisation se traduit aujourd’hui par de bons résultats. Pour leur sécurité, mais aussi celle des Vernonnais, une ré exion est en cours sur l’armement des policiers municipaux.

La municipalité de Vernon accorde une importance toute particulière à la sécurité et se mobilise pour assurer la protection des citoyens à Vernon. Aujourd’hui, cette mobilisation porte ses fruits, comme le montrent les bons chiffres de la sécurité à Vernon. À la demande de Sébastien Lecornu, le préfet de l’Eure a transmis au maire de Vernon les statistiques du premier semestre des trois dernières années, et commente : « les faits relevant de la délinquance (cambriolages, vols à main armée, vols violents, vols liés à l’automobile et dégradations) sont en baisse depuis 2014 de 9,42% pour le premier semestre 2016. Sur ces indicateurs, le taux d’élucidation est en hausse entre 2014 et 2016 en passant de 12 à 18%. Concernant les atteintes volontaires à l’intégrité physique, la tendance est baissière à Vernon alors qu’elle progresse légèrement à l’échelle du département, -5,74% entre le premier semestre 2015 et le premier semestre 2016. Par ailleurs, dans cette rubrique, les violences crapuleuses sont faibles et continuent de diminuer, de 21,60% de l’ensemble des violences en 2014 à 12,17% en 2016. En cette matière l’élucidation est également à souligner, seuls 3 faits n’ont pas été résolus à ce jour sur les 115 survenus. »

Les promeneurs sollicitent souvent les agents de la police municipale pour diverses questions lorsqu'ils les rencontrent sur le terrain.

Les promeneurs sollicitent souvent les agents de la police municipale pour diverses questions lorsqu’ils les rencontrent sur le terrain.

Une volonté de faire mieux

Malgré ces bons résultats, les efforts ne doivent pas pour autant être relâchés. Rappelons que la sécurité est une mission régalienne de l’État. Sébastien Lecornu, président du Département, affirme :

« Suite au déclassement de la ville, nous n’avons plus de commissaire à Vernon. Nous avons seulement un commandant. Une ville comme Vernon se doit d’avoir un commissaire et nous nous battons pour cela. La Brigade anti-criminalité (BAC) a été supprimée en 2009. Il nous faut plus de moyens, davantage d’effectifs. La sécurité n’est pas un luxe mais bien une priorité. »

La vidéoprotection déjà efficace

En mai dernier, les caméras, obsolètes depuis des années, ont été rem- placées. Aujourd’hui, 16 caméras situées sur 10 points différents veillent à la sécurité de tous. Les policiers municipaux visualisent ces images au Centre de Surveillance Urbain, dont l’accès est réglementé. Depuis l’installation de ces caméras, la police municipale a été sollicitée à plusieurs reprises par la police nationale et la gendarmerie, qui a réquisitionné des images a n d’élucider certaines enquêtes. La police municipale fait quant à elle appel à ces bandes vidéos lors de vols à l’étalage ou de recherches de véhicules par exemple. Le déport d’images permet au commissariat, ouvert 24h sur 24h et 7 jours sur 7, de visionner ces images. Cela avait été refusé par l’ancienne équipe municipale socialiste. En 2017, le nombre de caméras devrait être doublé. Et d’ici 2020, Vernon comptera 50 caméras.

Des établissements scolaires protégés
La police municipale est régulière- ment présente aux abords des écoles aux heures d’entrée et de sortie des élèves. Sous l’impulsion de Sébastien Lecornu, le collège Ariane a été un des premiers de l’Eure à bénéficier de la vidéoprotection en janvier der- nier. L’élu souhaite généraliser ce dispositif aux autres collèges. Ainsi, le Conseil d’administration de Cervantès se positionnera sur ce thème le 2 décembre. La gare routière du lycée Dumézil bénéficie quant à elle de caméras de vidéoprotection, dont les images sont visionnables par la police municipale. La municipalité souhaite étendre ce système plus loin le long du lycée, route d’Ivry. Grâce aux propositions du Département et de la Région, collèges et lycées peuvent bénéficier de caméras aux abords des établissements.

La police municipale armée en 2017
C’était une promesse de campagne. Aujourd’hui, en raison des tragiques événements à Paris et à Nice, la question se pose d’armer les policiers municipaux. « L’armement n’est plus une question de couleur politique. Le ministre de l’Intérieur actuel y est lui aussi favorable. Les policiers municipaux portent une tenue facilement identifiable. Ils peuvent être une cible. Les armer leur permettrait d’assurer leur sécurité et la sécurité des Vernonnais », précise Valentin Lambert, conseiller municipal délégué à la sécurité. L’armement des policiers municipaux de catégorie B est inscrit au budget 2017. Pour l’instant, cette question demeure en suspens. « La plupart des policiers municipaux vernonnais ont déjà porté une arme. Certains ont été gendarmes, militaires ou ont exercé dans des collectivités où la police municipale était armée », précise Hervé Chauvin, chef de la police municipale. S’ils venaient à être armés, les policiers municipaux passeraient un test psychotechnique. Puis, ils seraient formés à la théorie et à la pratique. « Ils s’entraîneraient davantage au tir que les policiers nationaux », précise Valentin Lambert.

La police municipale organise régulièrement des opérations pour veiller au respect du code de la route.

Sécurité routière
« Nous nous rendons sur des points accidentogènes pour des contrôles de la vitesse dissuasifs. Le but est d’inciter les usagers à réduire leur vitesse et ainsi éviter les accidents », précise Hervé Chauvin. La police municipale a récemment flashé une voiture à 83 km/h. En plus de ces contrôles, cinq radars pédagogiques changent régulièrement de position en fonction des retours faits par les habitants sur la vitesse.


 Indy, l’atout dissuasif

Indy, le Berger belge malinois de trois ans, a rejoint la police municipale il y a deux ans à la demande de Sébastien Lecornu. « Nous partons régulièrement en patrouille avec Indy. C’est un chien très dissuasif ; il nous aide beaucoup au quotidien », commente Hervé Chauvin, chef de la police municipale, qui a également la casquette de maître-chien.

Un air de compète !

En octobre, Indy a participé avec la police municipale et la police nationale à l’arrestation de voleurs de cuivre sur le Plateau de l’Espace. Face au chien, ils se sont laissés menotter plus facilement. Mi-novembre, trois individus se sont introduits sur le site de l’ancienne fonderie à Vernon. Un site fermé et dont l’accès est interdit au public. Grâce à Indy, les policiers municipaux ont retrouvé la trace des individus. Le chien a airé leur odeur et a amené les agents sur les toits de l’ancienne fonderie.


 

Prêts pour les fêtes de fin d’année !

Sécurité, stationnement simplifié, festivités de fin d’année… Tous les ingrédients sont réunis pour favoriser l’activité commerciale en cœur de ville.

Les fêtes de n d’année approchent. Les patrouilles de la police municipale seront plus nombreuses en décembre, a n d’assurer la sécurité de tous. Elle s effectueront aussi des rondes plus tardives en soirée auprès des commerces. La police nationale a également prévu de venir en renfort.

Quand la rotation des véhicules fait le bonheur des commerçants Déjà, les commerces se réjouissent des premières retombées positives de la réforme du stationnement mise en place en octobre dernier.
Jalel M’Hamdi, gérant du restaurant la Halle aux Grains, rue de Gamilly, est très satisfait de cette nouvelle dynamique. « Avant, il y avait des voitures ventouses en ville toute la journée et les clients ne pouvait pas se garer. Maintenant ils ont de la place », commente le restaurateur. Le directeur de Monoprix, Michaël Portois, apprécie lui aussi ce turnover. Sylvie Chevauché, présidente des Vitrines de Vernon, a quant à elle observé une augmentation de la fréquentation de 38 % en octobre et de 11 % en novembre au sein de son magasin Etam, rue d’Albufera. « Le chiffre d’affaires est également en hausse. Les clients jouent bien le jeu de la demi-heure de gratuité. »

Un centre-ville dynamique

Pour encourager les nouvelles pratiques de stationnement, la ville et les commerçants offrent 8000 tickets de stationnement gratuit aux parkings clos (voir page 15).

Autre action majeure du plan Cœur de ville 2020 : Vernon Scintille renforcera l’attractivité du centre avec de nombreuses animations tout au long du mois de décembre.

L’info plus : Des sacs cabas seront distribués le samedi matin par les commerçants du marché afin de récompenser les clients pour leur fidélité.


Vous avez besoin de contacter la police municipale ? Dans le cadre du guichet unique, il est possible de prendre rendez-vous le jeudi après-midi en mairie, entre 14h et 16h avec Hervé Chauvin, responsable de la police municipale.

Plus d’infos : 0 8000 27 200 « Police municipale »

Partager cet article

Laisser un commentaire