Gilles Maléfan – Directeur du Cnam Normandie

Publié le30 janvier 2018 » 579 Views»

C’est officiel, le Conservatoire national des Arts & Métiers (Cnam) ouvre une antenne à Vernon, en plein cœur du Plateau de l’Espace. Créée en 1794, cette célèbre institution est aujourd’hui présente dans toutes les régions de France, ainsi que dans 42 pays à travers le monde (Chine, Liban, Maroc…). Rencontre avec le directeur régional, Gilles Maléfan.

C’est officiel, le Conservatoire national des Arts & Métiers (Cnam) ouvre une antenne à Vernon, en plein cœur du Plateau de l’Espace. Créée en 1794, cette célèbre institution est aujourd’hui présente dans toutes les régions de France, ainsi que dans 42 pays à travers le monde (Chine, Liban, Maroc…). Rencontre avec le directeur régional, Gilles Maléfan.Le Cnam, qu’est-ce que c’est ?

Le Cnam est un grand établissement d’enseignement supérieur. Il a trois missions principales : la formation des individus tout au long de la vie, la recherche et l’innovation technologique, ainsi que la diffusion de la culture scientifique. Il articule ensuite tout cela autour d’équipes pédagogiques thématiques, portées par des professeurs. Au niveau national, cela représente environ 800 diplômes et certificats, de bac à bac + 5. Au niveau local, les antennes se saisissent de cette offre de formation et la déclinent en fonction des besoins exprimés sur chaque territoire. Par exemple, au Plateau de l’Espace, on peut imaginer développer des formations en lien avec les domaines de l’aérospatial et des technologies du futur. On répond à une mission qui est de contribuer au développement territorial.

Pourquoi avoir choisi Vernon et le Plateau de l’Espace ?

Cela nous a semblé naturel, étant donné d’une part la situation géographique de Vernon (proximité de l’A13, la desserte du train, du fleuve), et d’autre part cette grande dynamique des élus de Vernon et de l’agglomération pour soutenir cette implantation. Nous venons en réponse aux besoins des entreprises et des Vernonnais. On a besoin d’être présent sur l’est du territoire. De plus, avec la future école d’ingénieurs, cela nous a paru très cohérent et logique. Nous démarrerons une formation ici dès septembre 2018.

Comment se passe une formation ?

Cela peut se matérialiser par des cours organisés à la journée, des cours du soir pour les personnes en activité, mais également des formations à distance, avec des cours disponibles sur le web et des professeurs délocalisés. Notre volonté est d’apporter des réponses entre bac -1 et bac + 3, notamment pour alimenter l’école d’ingénieurs.
On a ajouté à cela la validation d’expérience (VAE), pour les personnes engagées dans la vie active depuis un certain temps, et dont l’expérience professionnelle peut se substituer au parcours universitaire. Tout cela aboutit à des diplômes, sans contrainte de délai ni de lieu, c’est-à-dire qu’un individu peut démarrer une formation à Marseille en 2005 et la terminer à Vernon en 2018. Cette cohérence d’enseignement entre les antennes est un des avantages du Cnam.

Partager cet article

Laisser un commentaire