Kamil Olejnik | Réalisateur

Publié le10 janvier 2023 » 180 Views»

 

La Rencontre Kamil Olejnik vidéaste

Dans la cadre des chantiers jeunes, Kamil Olejnik tourne des films de prévention avec les adolescents des quartiers prioritaires. Cette année, 4 courts-métrages ont été réalisés.

Comment s’est faite votre rencontre avec ces jeunes ?

Je me suis installé du côté de Vernon juste avant la pandémie car je souhaitais quitter la région parisienne. C’est à ce moment-là que j’ai rencontré Abdel des centres sociaux. Il voulait que les jeunes réalisent un film sur les dangers du gaz hilarant. Alors j’ai commencé à travailler avec eux. Depuis, j’anime un chantier jeunes à chaque période de vacances. J’encadre six ados pendant cinq jours et nous tournons un film de prévention. Nous avons abordé plusieurs sujets : la prolifération des rats, la surexposition aux écrans, les risques du partage de « nudes » et le consentement amoureux.

Qui fait quoi pendant les tournages ?

Les jeunes font le maximum, je suis là pour les aiguiller. C’est une semaine très intense, ils sont surpris de l’investissement que cela demande. D’abord on fait des ateliers de théâtre puis on passe à l’écriture du script. Le tournage se passe dans des conditions semi-pro. Nous filmons une vingtaine de plans par jour avec plusieurs prises. C’est moi qui m’occupe du côté technique puis du montage. On cherche vraiment l’excellence. Parfois ça suscite des vocations. Angelo, qui a tourné dans le film sur les écrans, souhaite devenir acteur, c’est une immense fierté !

Cette expérience vous a-t-elle permis d’avoir une nouvelle image de Vernon ?

J’ai découvert les quartiers prioritaires de Vernon et je trouve qu’ils ont un potentiel énorme. J’ai moi-même grandi en banlieue et je pense que cet environnement multiculturel est une richesse à exploiter. Le fait d’avoir des centres sociaux et des animateurs de cette qualité est également un gros plus pour transmettre des valeurs aux jeunes.

Partager cet article

Laisser un commentaire