Le musée de Vernon a réussi le pari d’attirer toujours plus de visiteurs !

Publié le22 novembre 2017 » 428 Views»

Le musée de Vernon a réussi le pari d’attirer toujours plus de visiteurs !

Jeanne-Marie David est arrivée au musée à la fin du mois d’octobre. Interview croisée avec la nouvelle directrice vernonnaise qui travaille en lien étroit avec Alexandre Huau-Armani pour continuer à booster les entrées du musée et asseoir sa réputation dans la région.

Vernon Direct : Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Jeanne-Marie David : Je suis diplômée de l’école du Louvre et j’ai fait mon mémoire de recherche appliquée sur Claude Monet. J’ai également fait quelques stages à l’étranger, notamment à Cologne, où j’ai pu m’occuper de ma première exposition sur l’impressionnisme.

Ensuite, j’ai travaillé à Rouen où j’ai participé à la préparation de l’exposition en 2010 en tant que contractuelle. Enfin, j’ai dirigé le musée de Mantes-la-Jolie pendant trois ans.

VD : D’où vient votre amour pour l’impressionnisme ?

JMD : J’ai toujours apprécié l’impressionnisme. Ce sont des peintures révolutionnaires qui représentent une
époque en pleine mutation, un monde qui bouge.

Les trains et les industries y sont représentés. Pour moi, les oeuvres impressionnistes sont des instantanés.DSCN8807

VD : Pourquoi avoir postulé en tant que directrice du musée de Vernon ?

JMD : J’ai postulé à Vernon parce que j’y habite depuis trois ans. C’est une ville qui me plaît beaucoup, elle bouge et il
s’y passe plein de choses. Je trouve ça important de travailler pour et dans une ville dans laquelle on se sent bien.

Je venais déjà fréquemment au musée avant d’y travailler, en accompagnant les sorties scolaires ou même en famille le week-end. De plus, l’équipe qui l’anime est vraiment compétente et multitâche, ce qui est vraiment génial.

VD : Quels sont vos projets pour le musée de Vernon ?

JMD : Nous ne voulons pas faire du musée une Belle au bois dormant. Mon objectif à Vernon est de continuer l’impulsion donnée par mon prédécesseur en positionnant le musée de Vernon comme un lieu incontournable de l’impressionnisme et en renforçant la complémentarité déjà existante avec Giverny.

Je souhaite également retravailler la présentation des collections permanentes en les rendant plus attractives et
représentatives de la ville. J’aimerais mettre en valeur les chefs-d’oeuvres que nous avons dans la collection, oeuvres qui soit dit en passant sont demandées par des musées étrangers, notamment américains.

Un autre de mes buts est de continuer à travailler le réseau du musée afin de faciliter entre autres les demandes de prêts, mais aussi en étant plus reconnus dans le milieu.

VD Pouvez-vous nous parler de la nouvelle exposition ?

Alexandre Huau-Armani : Peintures de maîtres, documents d’archive, objets anciens, cartes postales, l’exposition
compte une centaine d’oeuvres qui retracent l’histoire de l’hôpital de Vernon. Restaurées grâce au mécénat participatif, c’est aussi la révélation de trois nouvelles peintures majeures qui seront présentées pour la première fois au public.

Nous avons organisé un appel au don ainsi qu’une levée de fonds qui ont eu du succès afin de compléter l’exposition.

VD : Que pensez-vous des chiffres de fréquentation ?

AHA : Alors que l’année n’est pas terminée, les visiteurs ont été 16 722 à visiter le musée dont 7 134 pour l’exposition
sur Blanche Hoschedé-Monet. Par comparaison, le musée a accueilli 14 204 visiteurs en 2015 et 24 575 en 2016 qui
était une année exceptionnelle en raison du festival Normandie Impressionnisme.

Ces chiffres témoignent du rayonnement nouveau de notre musée municipal qui réussit le pari d’attirer et de fidéliser toujours plus de visiteurs.

+ D’INFOS : L’hôpital de Vernon, de saint Louis à l’IRM du 25 novembre 2017 au 25 mars 2018, gratuit pour les
Vernonnais.

Partager cet article

Laisser un commentaire