Les apprentis Banksy redécorent La Futaie

Publié le25 avril 2019 » 653 Views»

Chantiers jeunes Les apprentis Banksy redécorent La Futaie

Depuis 2018, les chantiers jeunes proposent aux ados de s’engager en faveur d’une action citoyenne. En échange, la ville leur finance un projet personnel ou un voyage. Durant les vacances de Pâques, 11 jeunes ont profité de ce dispositif.

Assis autour d’une table à l’Espace Simone-Veil, Stanislas Mbemba, 15 ans, est concentré. Avec ses quatre camarades, il fabrique des pochoirs. « Avec un scalpel je découpe dans une feuille les formes qu’on voit à l’écran », décrit le collégien. Le fruit de ce travail méticuleux servira ensuite à embellir les locaux à poubelles des immeubles du cours de la Futaie. D’ailleurs, un autre groupe de 6 jeunes est parti mettre un coup de blanc sur les murs afin de préparer la réalisation des fresques. Tous les 11 participent à ce chantier jeunes organisé par les centres sociaux des Pénitents et Simone-Veil du 8 au 12 avril, soit la première semaine des vacances de Pâques. « C’est mieux que de rester à la maison », résume Plamedi Boladja, 14 ans, « on travaille avec ses amis et puis on apprend des choses ». Mais ce qui les motive, c’est également la récompense car, en retour, les adolescents partent trois jours au Parc Astérix.

Ce chantier jeunes est un des premiers de l’année, il y en aura 16 en tout. Lancé l’an dernier, ce dispositif a déjà profité à 48 jeunes, la plupart ayant pu, grâce à cela, financer des projets personnels comme le permis ou une licence de sport. « C’est mon deuxième chantier, j’en ferai 5 cet été », explique Jénovi Batola, 16 ans, « cela me permettra de payer un internat en sport-études football du côté de Rouen ». « Ce partenariat gagnant-gagnant permet de valoriser les jeunes », souligne Jérôme Grenier, maire-adjoint en charge de la jeunesse, « ici, il ne s’agit pas d’apprendre un métier mais de s’engager pour les autres ». Les plus motivés retrouveront leurs pinceaux dès le 1er juillet pour un nouveau chantier.

Partager cet article

Laisser un commentaire