Les Capucins : une avenue et un couvent

Publié le15 mars 2017 » 1879 Views»

Le couvent des Capucins est fondé à Vernon en 1613 par Jean Jubert, seigneur de Brécourt, et sa femme.

Les Capucins : une avenue et un couvent

Les moines, appartenant à l’ordre mendiant des Franciscains, vivent dans cet enclos retiré de la ville grâce à l’aumône et aux fruits de leur potager. Le XVIIe siècle verra leur expansion, mais en 1765, il ne reste que six capucins. Chassés à la Révolution, les bâtiments sont vendus comme biens nationaux en 1791 et transformés en filature de coton.

En 1808, l’église brûle, l’activité décline, les bâtiments sont rachetés par l’armée mais les bureaux de la direction n’y restent que quelques années. Le couvent est laissé à l’abandon.

En décembre 1918, la municipalité, dans l’euphorie de la victoire, veut changer le nom de plusieurs artères de Vernon.

Janvier 1919, la décision est prise : l’avenue des Capucins s’appellera l’avenue du Président-Wilson. En juin, le Marquis d’Albufera proteste. La nouvelle dénomination est maintenue. Février 1920, le conseil décide à l’unanimité de maintenir « momentanément » l’appellation des Capucins.

Toutefois, un petit bout de cette artère sera rebaptisé Maréchal-Foch.

Dans le cadre de la reconversion du quartier Fieschi, le couvent fait partie des bâtiments qui ont été conservés en raison de leur intérêt historique et architectural.

Il fait actuellement l’objet d’un appel à projets pour sa réhabilitation et son utilisation future.  n

Partager cet article

Laisser un commentaire