Seine Normandie Agglomération : Un territoire en mouvement

Publié le9 janvier 2017 » 3667 Views»

Depuis le 1er janvier, la Cape (Communauté d’agglomération des Portes de l’Eure) a cédé la place à Seine Normandie Agglomération. Riche de 85 000 habitants, ce nouveau territoire, plus vaste, sera à même de relever des défis plus ambitieux et plus porteurs que par le passé.

carte

Si la loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire de la République) imposait à la communauté de communes Epte Vexin Seine d’intégrer une collectivité plus vaste, aucune obligation n’était faite à la Cape et à la Communauté de communes des Andelys et des environs, suffisamment grandes pour rester autonomes. Celles-ci ont néanmoins saisi l’occasion des regroupements de collectivités pour s’unir.

Cape + CCAE + CCEVS = SNA

Désormais réunies sous la bannière Seine Normandie Agglomération, les trois collectivités sont mieux armées pour faire face aux géants qui les entourent désormais : la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise à l’est et la Métropole Rouen Normandie à l’ouest. Malgré l’absence d’Eure Madrie Seine (territoire de Gaillon), qui a souhaité continuer à faire cavalier seul (un choix regretté par les élus), le regroupement de la Cape, de la CCAE et de la CCEVS donne naissance à un territoire qui trouve toute sa cohérence autour de l’axe Seine. L’atout est considérable en matière de développement économique, dont les élus ont souhaité qu’il constitue l’enjeu majeur du nouveau territoire.

Priorité au développement économique

Pour ce faire, Seine Normandie Agglomération peut s’appuyer sur des projets structurants qui prennent corps depuis trois ans comme le village de marques McArthur Glen à Douains et les friches militaires et industrielles en bord de Seine. SNA pourra surtout compter sur le développement de l’aéronautique et du spatial, en passe de devenir la filière d’excellence de l’axe Seine en Normandie, avec cinq entreprises déjà établies sur le Plateau de l’Espace et l’installation prochaine d’une école d’ingénieurs. Ce nouveau territoire est également prometteur en matière touristique, tant avec l’arrivée de Château-Gaillard en matière culturelle qu’avec l’activité sur et en bord de Seine. Cette dernière sera d’ailleurs complétée dès cette année par le projet La Seine à vélo initié par Sébastien Lecornu au Département et dont la première tranche doit voir le jour en 2017 entre Giverny et Les Andelys.

Services à la population maintenus

La vie quotidienne des Vernonnais ne sera pas affectée par le changement de dimension de l’agglo. Globalement, SNA conserve les compétences qu’exerçait la Cape (voir encadré). Les transports en commun, l’eau, ou encore les déchets restent gérés par l’agglo, de même que les centres de loisirs et les crèches. Seuls quelques gymnases dont l’intérêt communautaire n’était pas avéré, comme celui de Gamilly ou Léo-Lagrange à Saint-Marcel, retournent dans le giron des communes. De même, l’accueil périscolaire sera géré par la ville à partir de la rentrée prochaine de sorte que les parents d’élèves disposeront désormais d’un interlocuteur unique pour l’ensemble de leurs démarches.


 

f-duche

Frédéric Duché

Président de Seine Normandie Agglomération

Frédéric Duché, 48 ans, vient d’être élu président de Seine Normandie Agglomération. C’est dans la Marine Nationale que cet homme d’expérience a commencé sa carrière. Puis, il a gravi les échelons du monde des collectivités locales. Directeur général des services de la ville des Andelys dans la municipalité de Franck Gilard, il devient ensuite son collaborateur parlementaire en 2002. En 2011, il est élu au conseil départemental, puis devient maire des Andelys en 2014. Depuis mars 2015, il occupe le siège de vice-président du conseil départemental.

 


 

Les compétences de SNA

  •    Développement économique
  •    Tourisme
  •    Mobilité
  •    Aménagement territorial
  •    Équilibre social et habitat
  •    Politique de la ville et gens du voyage
  •    Ordures ménagères
  •    Eau potable
  •    Assainissement et eaux usées
  •    GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations)
  •    Culture
  •    Sport
  •    Santé et maintien à domicile
  •    Maisons de services publics
  •    Petite enfance
  •    Jeunesse
  •    Accès et usages numériques

Président : Frédéric Duché (Les Andelys, Canton Les Andelys)

Président délégué : Sébastien Lecornu (Vernon, Canton Vernon)

Vice-président finances, évaluation des politiques publiques et dialogue social : Pascal Lehongre (Pacy-sur-Eure, Canton Pacy-sur-Eure)

Vice-président développement économique : Pierre Crenn (Les Andelys, Canton Les Andelys)

Vice-président aménagement, agriculture et support aux communes : Thomas Durand (Vexin-sur-Epte, Canton Les Andelys)

Vice-président famille et enfance : Dominique Morin (Vernon, Canton Vernon)

Vice-président seniors et santé : Pieternella Colombe (Saint-Marcel, Canton Pacy sur Eure)

Vice-président mobilités : Aline Bertou (Boisemont, Canton Les Andelys)

Vice-président dynamisation commerciale : Johan Auvray (Vernon, Canton Vernon)

Vice-président très haut débit et usages numériques : Yves Rochette (Ménilles, Canton Pacy-sur-Eure)

Vice-président instruction du droit des sols : Jean Fremin (Vexin sur Epte, Canton Les Andelys)

Vice-président affaires culturelles : Pascal Jolly (Gasny, Canton Vernon)

Vice-président déchets et préservation des milieux naturels : Jean-Michel Maureille (La Chapelle-Longueville, Canton Pacy-sur-Eure)

Vice-président politique de la ville et habitat : Jérôme Grenier (Vernon, Canton Vernon)

Vice-président eau et assainissement : Guillaume Grimm (Chaignes, Canton Pacy-sur-Eure)

Vice-président équipements sportifs : Guy Burette (Fresne-l’Archevêque, Canton Les Andelys)

Vice-président conseiller communautaire délégué au SCOT : Hervé Herry (Vernon, Canton Vernon)

Partager cet article

Laisser un commentaire