Thomas Nicolazo – Astrophysicien à l’Observatoire de Vernon

Publié le14 septembre 2021 » 404 Views»

 

La Rencontre Thomas Nicolazo Astrophysicien Observatoire de Vernon Campus de l_Espace Gaël Musquet

Jeune diplômé en astrophysique, Thomas Nicolazo vient d’être recruté par Gaël Musquet afin d’animer l’Observatoire. Portrait d’un aller-retour de Vernon aux étoiles.

Quel est votre parcours ?

J’ai grandi à Vernon avec une trajectoire classique : école Maxime Marchand, collège Ariane et lycée Dumézil. Les sciences m’ont toujours attiré. Mon père travaille chez ArianeGroup et, dès tout petit, j’ai été en contact avec le spatial. Le déclic s’est produit le jour où il m’a emmené à une retransmission d’un lancement de fusée. Pour moi c’était magique, comme assister à un combat de boxe en live ! J’ai étudié à l’université de Paris-Orsay où il y a un gros pôle astrophysique et je viens de terminer un M2. J’ai postulé auprès de Gaël, il m’a engagé et je suis revenu à Vernon ! La ville est plus belle que quand je l’ai quittée, avec les nouveaux aménagements de la municipalité.

Qu’est-ce qui vous fascine tant dans l’espace ?

Le spatial a un pouvoir évocateur très fort. Après tout, c’est la seule discipline de la physique à s’intéresser à une zone géographique. Il y a une part de magie dans cet univers qu’on ne peut se représenter qu’à travers des analogies. Je suis surtout passionné par le milieu interstellaire. C’est un endroit très exotique où naissent les étoiles. On a longtemps cru qu’il était stérile. Et pourtant, c’est la matrice d’où découle toute la physique.

Quel sera votre rôle à l’Observatoire ?

Le développer et faire de la vulgarisation. J’aime le contact avec le public, notamment quand les gens viennent d’eux-mêmes me poser des questions ! Ils sont souvent très curieux concernant l’espace. La vulgarisation en physique est importante car elle explique le monde qui nous entoure et peut créer des vocations. A Vernon il y a une vraie culture du spatial, il faut la conserver !

Partager cet article

Laisser un commentaire