Rue François Décorchemont

Publié le28 mai 2015 » 1246 Views»
Rue François Décorchement

D’après l’Institut National des Métiers d’Art, la France, pays de cathédrales,
 a la plus grande surface de vitraux dans le monde.

François Décorchemont est né le 26 mai 1880 à Conches, où il passe son enfance chez ses grands-parents. En 1892, il rejoint ses parents à Paris. Son père Émile, sculpteur, est l’auteur des sculptures qui ornent les façades extérieures de la mairie de Vernon. En 1900, il est diplômé de l’École nationale des arts décoratifs. D’abord sculp- teur et peintre, c’est dans l’art de la pâte de verre qu’il va exceller.

Artisan verrier ou vitrailliste l’interprète des couleurs sur verre

En 1910, de retour à Conches, il construit avec son père trois fours d’où sortiront de nombreux objets d’art. Mais dès 1920, l’art du vitrail le captive, il réalise sa première verrière composée de pâte de verre enchâs- sée dans une armature de ciment en 1933.

« Dans ses fours d’un autre âge où la chaleur atteignait 1 100 degrés, alchimiste et enchanteur, étrange cuisinier dosant, malaxant sans relâche les oxydes et le verre, il sut obtenir ces violets somptueux, ces jaunes éclatants, ces bleus légers, toutes ces couleurs merveilleuses qui enjolivent nos églises sous le moindre rayon de soleil. »

Vernon-Éclair 27 février 1971

 

En 1964, le conseil municipal de Vernon commande à l’artiste une verrière « Saint Louis recevant des bottes de cresson ». Placée dans l’escalier d’honneur de la mairie, elle l’illumine de ses chaudes couleurs.

François Décorchemont s’éteint le 19 février 1971, à Conches. La ville de Vernon lui rend hommage en 1994 en dénommant « rue François-Décorchemont » une partie de la rue Devignevielle.

Partager cet article

Laisser un commentaire